logo-supersport

Ligue 2 : (Affaire double identité de Tizié Béni) L’Africa prend position

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

L’Africa Sports a réagi à la « lettre d’information » de ISCA concernant la fraude supposée sur l’identité de son gardien de but Wanyou Tizié Prosper. En effet,  dans un communiqué signé de président Kuyo Téa Narcisse le 27 mai dernier, les Aiglons se disent sereins face aux accusations de leur farouche adversaire à la montée, ISCA. « L’Africa Sports affiche sa sérénité dans cette affaire, ce d’autant plus que le club a en sa possession les originaux de l’extrait d’acte de naissance et de la carte nationale d’identité de Wanyou Tizié Prosper, à la différence de ISCA qui tente, en vain, de prouver la fausse identité alléguée par des photocopies de licences », a écrit Kuyo Téa Narcisse dans son communiqué. Rappelons que lors de l’audition des deux parties, le 21 mai dernier par la Commission d’Ethique et de Discipline de la FIF, l’Africa Sports a rappelé que les noms et prénoms, la date et le lieu de naissance sont  des éléments de l’Etat civil qui permettent d’identifier un individu. Aussi, «  en Côte d’Ivoire, la loi prévoit-elle que l’Etat civil  des citoyens est établi et prouvé par les actes de l’Etat civil, notamment par l’acte de naissance et exceptionnellement, par des décisions de justice ou des actes de notoriété », ont poursuivi les Vert et Rouge. Qui ne se reprochent rien parce que l’article 79 des Règlements Généraux de la FIF est clair. « Le club utilisateur qui a qualifié  le joueur à partir d’informations ou de documents préalablement introduits à la FIF par un club tiers, s’il n’a commis aucune faute, conserve le bénéfice du résultat de la rencontre acquis sur le terrain. La Commission qui statue sur le cas ordonne, le cas échéant, le rétablissement de l’identité » dit l’article. Même si l’on devait considérer que l’identité du joueur est « fausse », l’Africa Sports n’encourait ni amende ni match perdu.

Guy Gbocho

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp