logo-supersport

Dabonné Seydou (Président Côte d’Ivoire Judo)

Dabonné Seydou judo
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

« Nous voulons marquer les esprits avec la 2e édition de l’Open d’Abidjan »

La 2e édition de l’Open international d’Abidjan organisée du 06 au 09 juin prochain constitue un véritable défi pour le Comité d’Organisation. Dans la mesure où ce sont plus de 300 judokas issus de 4 continents qui seront présents à Abidjan. Mais le patron du judo ivoirien, Dabonné Seydou, la Côte d’Ivoire saura relever le défi d’une belle organisation.

La Côte d’Ivoire va accueillir du 06 au 09 juin  l’Abidjan African Open. Où en êtes-vous au niveau des préparatifs de cet évènement majeur ?

Nous sommes très avancés. L’organisation de la 1ère édition nous a permis d’avoir une base. Pour information, l’année dernière, l’Open d’Abidjan a été élu meilleur tournoi par l’UAJ. Nous sommes moins stressés. Le Comité d’Organisation est prêt à 90%. Même si nous sommes conscients que le défi est énorme.

C’est à dire ?

Le nombre et la qualité des pays qui arrivent nous obligent à faire mieux que l’année dernière. 36 pays issus de 4 continents se sont déjà inscrits. L’on peut citer entre autres les Etats Unis, l’Arabie Saoudite, l’Argentine, le Japon. C’est une première pour un tournoi en Afrique. Cela démontre que 2023 a été réussite. Nous voulons donc marquer les esprits avec cette 2e édition de l’Open d’Abidjan.

Des sommités du judo mondial seront-elles sur les bords de la Lagune Ebrié ?

Une chose est sûre. Nous avons des invités de marque dont le président de l’Union Africaine de judo ainsi que plusieurs membres de la Fédération mondiale. Le champion du Monde des Teddy Riner ’est aussi inscrit. Nous attendons la confirmation. C’est son staff qui décidera. Il y aura aussi des champions des zones de l’Asie, des Amériques du Sud et du Nord…

Quel objectif vous visez  en réunissant le monde du judo international à Abidjan ?

Nous voulons positionner le judo ivoirien sur l’échiquier international. Nous voulons aussi recréer de l’engouement au tour de cette discipline en Côte d’Ivoire. La présence des stars donnera forcement la motivation aux jeunes. Il y a aussi l’aspect économique. C’est pratiquement 300 personnes qui arrivent. Ce qui est une plus-value.

Quelles sont les grandes innovations de cette année ?

Nous allons créer du spectacle autour du tournoi. Vous avez des grands artistes tels que Didi B ou encore Serge Benaud qui donneront des concerts. Il y aura un village de l’Open. Nous allons mettre l’accent sur la culture. Nous voulons générer des ressources qui seront ensuite réinjecter dans le développement du judo ivoirien.

L’Abidjan African Open est un tournoi qualificatif pour les JO de 2024. Est-ce  que la Côte d’Ivoire a déjà des athlètes susceptibles d’être qualifiés ?

Il faut déjà noté que c’est le dernier tournoi qualificatif pour les JO. Car, une semaine après, l’IFJ dévoilera les noms des athlètes qualifiés pour les Jeux. En côte d’Ivoire, nous avons 2 athlètes qui sont en lice pour une qualification. Il s’agit de Dabonné Zoulehia et Kobena Koffi Krémé. Ils sont actuellement à la recherche des derniers points. C’est certains que la Côte sera présente aux JO de Paris.

 

Propos recueillis par Sangaré Demba

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp